L’achat du véhicule

Lorsque vous avez trouvé votre van, il est important de vérifier si votre véhicule n’a pas été volé et s’il n’y a pas de PV en cours. Pour cela, il suffit de vous rendre sur ce site, avec le numéro VIN de votre véhicule (souvent situé sous le capot) : https://transact.ppsr.gov.au/ppsr/QuickVINSearch

En échange de quelques dollars vous aurez accès à ces informations.

  • Les démarches administratives

Lorsque vous achetez un véhicule, il faut remplir l’acte de vente par le vendeur et l’acheteur, puis se rendre dans les 15 jours à l’office des transports ou à la poste pour faire le changement de propriétaire. Il faut vous munir du certificat de vente, le passeport de l’acheteur et de quoi régler les taxes (généralement 2% du prix d’achat du véhicule).

  • La registration

Lors de l’achat d’un véhicule, il n’y a pas de carte grise mais une registration (rego dans le langage australien). Elle est obligatoire, se transfère de propriétaire en propriétaire, et doit être renouvelé quand elle arrive à expiration. Chaque état a ses propres règles concernant la rego.

  • Certains Etats demandent un contrôle technique lors d’un changement de propriétaire ou d’un renouvellement de rego, alors que d’autre n’en demande aucun.
  • La possibilité de renouveler la rego pour seulement 3, 6 ou 9 mois, alors que certains états imposent le renouvellement pour 1 an.
  • Le coût de la rego…

Le Western Australia possède la registration la plus simple et la plus avantageuse, c’est pourquoi de nombreuses personnes recherchent des véhicules avec des plaques WA. En effet, aucun contrôle technique n’est exigé lors de la vente, achat ou renouvellement de la rego, il est donc très simple de revendre une plaque du WA partout en Australie.

Vous retrouverez toutes les spécificités de chaque état sur le site Australia-australie : http://www.australia-australie.com/sites/default/files/contenus/76273/registration.pdf

  • L’assurance

La registration possède une assurance comprise mais qui ne couvre que les dommages aux personnes (assurance au tiers, compulsory third insurance) et non pas les dommages matériels.

Ces compagnies proprosent généralement 3 types d’assurances, qui vont de la couverture des dégâts matériels causés aux biens d’autri, à l’assurance tout risque.

Si vous souhaitez donc être couvert davantage, il faudra faire appel à une compagnie privée. Vous avez alors le choix entre plusieurs assurances, dont le prix varie selon le véhicule, le conducteur, et le type d’assurance :

  • La Third Party Property Insurance (assurance au tier) : elle couvre les dommages matériels causés aux bien d’autrui. Par exemple si vous entrez en colision avec une voiture, cela couvrira les réparations de la voiture dans lequel vous êtes rentré. Par contre elle ne couvrira pas les dommages de votre voiture. C’est celle que nous avons choisis pour $13 par mois avec la Westpac.
  • La third Party, Fire and Theft (assurance au tiers renforcée) : c’est la même assurance que la précédente, mais avec possibilité de s’assurer en plus pour le vol ou l’incendie de votre propre véhicule.
  • La Comprehensive Insurance (assurance tout risque) : Elle couvre tous les dommages que ce soit le vol, l’incendie, les dégâts sur votre véhicule et celui d’autrui, que vous soyiez en tord, ou pas.

Vous pouvez également souscrire à une Roadside Assistance (assistance dépannage) qui prend en charge le dépannage en cas de panne. Il faut cependant faire attention aux conditions, car parfois elle ne prend pas en compte le dépannage si vous êtes situé à plus de 50 km d’une ville. Nous n’y avons pas souscris.

Pour notre part, nous avons donc souscris à la Third Party Property Insurance avec notre banque (la Westpac) pour seulement $13 par mois, mais il existe également d’autres agences spécialisées : AAMI, NRMA, RACV, RAA… Vous pouvez vous rendre sur leurs sites officiels pour plus d’informations.