jeune fille avec piercings et tatouages

Une profusion de piercings pour faire râler mes parents

Par Clara

Lors de mon adolescence, en période un peu rebelle et contestataire, surtout contre l’autorité de mes parents, j’ai décidé de me faire percer. Mais avant de vous en dire plus sur mes piercings, commençons par le plus important !

Une ado un peu rebelle, un peu chiante

La chance que j’ai eu en grandissant est que mes parents ont toujours su me faire confiance. Ils m’ont accordé très tôt une confiance presque totale, ce qui était pour moi à l’époque ressenti comme un vent de liberté. Ceci étant dit, j’étais tout de même assez débrouillarde et dégourdie, ce qui permettait à mes parents de ne pas trop flipper quand je sortais. Mes parents m’ont élevé à la cool, mais attention, ils n’étaient pas laxistes non plus, ils savaient rectifier le tir quand il le fallait. Je pense d’ailleurs que le mode d’éducation qu’ils ont choisi m’a plutôt bien réussi. Sauf pendant cette période où j’étais un peu révoltée. Je crois, de toute façon, que même avec la meilleure éducation au monde, une ado sera toujours un peu rebelle à un moment donné. Et puis, il faut bien que l’on se construise, que l’on teste les limites, que l’on se révolte contre les injustices, qu’on l’on veuille changer le monde… en définitive, que l’on grandisse !

adolescente avec un jean déchiré

Je suis, moi aussi, passée par cette période tumultueuse où mes parents ont perdu patience, où ils m’ont lancé des mots durs (pour mon bien, avec le recul je le sais), où ils m’ont menacé de pensionnats et autres couvents, où ils m’ont privé d’argent de poche, où ils ont tout simplement fait leur job de parents pour me remettre dans le droit chemin. Et pour les remercier d’avoir été autant disponible pour moi, en bonne petite garce que j’étais, c’est là que j’ai commencé à me faire des piercings, comme pour leur montrer qu’ils ne pourraient pas me contrôler ! Les ados sont cons… haha 🙂

Mes premiers piercings

Comme toute bonne ado de 14 ans qui se respecte, mon premier piercing fut un piercing au nombril. D’abord facile à cacher, de plus en plus compliqué au fur et à mesure que l’on prend de l’âge et que les t-shirts se raccourcissent. Je ne vous raconte même pas la crise de mon père quand il s’en est aperçu. Ma maman a commencé à le prendre moyennement bien que je suis rentrée avec mon second piercing à l’arcade. S’en suivra un piercing à la langue puis un dernier piercing au nez.

Mon bon plan piercing

De cette période troublée de l’adolescence, je n’ai gardé que le piercing au nez. Exit les piercings à la langue, arcade et nombril. Je change assez régulièrement de piercing à la narine, parce que j’adore en avoir plusieurs pour pouvoir les mettre en fonction de mes humeurs ou de mes sapes. À ce propos, je suis récemment tombée sur un site où les piercings ne sont vraiment pas chers, et puis ils livrent assez rapidement. Pour le bon plan, le site s’appelle piercing-street.fr. Je vous conseille d’aller y faire un tour, le choix est assez impressionnant. Dernièrement, je me suis fait un petit plaisir en m’offrant, pour une trentaine d’euros, un joli anneau en or blanc 14k. J’adore, il est canon !

jeune fille avec piercing au nez

FacebookTwitterGoogle+PinterestGoogle Gmail
2 comments
Juliette

Je crois que les piercings ça n’est pas mon truc. Sur les autres, je trouve ça très beau, mais j’ai du mal à m’imaginer avec ce genre de choses ^^

    Clara

    Je comprends tout à fait votre point de vue. Il est vrai qu’il est difficile de passer le cap, le piercing relève tout de même de la modification corporelle. L’avantage est qu’ils peuvent être enlevés, rien de permanent.

Laissez un commentaire